Les erreurs sont rarement fatales sauf quand elles impliquent ta mort.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mar 7 Mar - 15:52


Le début de la cohabitation

Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main.


La sortie au commissariat fit un grand bien à Soren qui profitait enfin de l’air frai de la liberté. Il s’étira sous l’oeil exaspéré de son frère qui était bien évidemment venu le chercher en voiture.

«  Enfin ! Merci de m’héberger mon gentil frère adoré, si je pouvais je me frotterais contre toi en ronronnant… Nan oublie ce que je viens de dire. Enfin merci. »

Il monta dans son appartement à Soho pour récupérer quelques affaires pendant que son frère l’attendait dans la voiture, pour une raison inconnue, ce dernier ne voulait pas monter. Il récupéra des vêtements, des magazines douteux avec beaucoup de doubles pages subversives. Et bien sûr il récupéra sa chatte, Loki, la pauvre petite boule de poil était affamée et avait fini sa portion de croquette. Il prenait le sac de litière, une caisse, du papier journal, le sac de croquette et ses gamelles. Transportant le minou dans une cage adaptée à son genre animal, il rejoignait l’auto qui l’attendait.

Refermant la portière, ils furent vite arrivé à l’appartement luxueux de son frère. Tout était à sa place, bien rangé et ordonné. C’était une décoration simple et droite, tout à l’honneur du personnage. Il entra en soupirant, ça sentait le propre et le produit de ménage, en fait, tout était si parfaitement placé dans l’espace qu’on aurait pu se croire être face à une page de catalogue Ikea.

Il savait déjà qu’il se ferait chier. Il libéra l’animal qui allait vite s’installer sur le tapis après y avoir fait ses griffes. Bien évidemment, il savait d’avance que son frère crierait, après tout la démoniaque petite animal avait déjà mangé Geoffroy II, précédant Hamster de son aîné.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mer 8 Mar - 11:39



Ashford attendait son frère devant le commissariat, exaspéré de la situation. Il leva simplement les yeux au ciel à la remarque de Soren. A peine arrivé dans son appartement, il se tourna vers son frère.
- "Veux-tu bien faire en sorte que cette chose ne fasse pas ses griffes sur toute ma literie ?" dit-il en désignant le chat lové sur le tapis. "D'ailleurs j'espère qu'elle apprit à se tenir, je ne veux pas la voir autre part que dans le salon. Il est hors de question qu'elle laisse des poils dans ma chambre et encore moins qu'elle se rende dans la pièce à vivre de Geoffroy III. Il faudra aussi que tu la ranges dans sa cage lors de la sortie quotidienne de Geoffroy, il a le droit à une petite récréation dans tout l'appartement chaque jour et je ne veux pas que ce chat le terrorise ou pire encore." Il marqua une pause avant de reprendre. "Il y a de quoi manger dans le frigo, je t'ai fait de la place si tu veux ajouter autre chose, de la nourriture diététique cela va de soit. Je ne te fais pas la visite je suppose que tu connais déjà. Tu peux poser tes affaires dans le bureau, tu y trouveras des couvertures pour dormir sur le canapé. Bien passe une bonne journée, je ne sais pas à quelle heure je rentrerais ce soir. Je te dirais bien de faire comme chez toi mais j'ai peur de l'état dans lequel je vais retrouver mon appartement." Il quitta l'appartement pour retourner travailler.


Après sa libération Eléonore se rendit dans un bureau de tabac pour y acheter des cigarettes. Elle fuma longuement avant d’aller chercher quelques affaires chez elle. Arrivée chez Lyssandre, elle posa son sac et sa guitare à l’entrée avant de s’avachir sur le canapé dans un long soupir. Elle fit des ronds avec la fumée de sa cigarette.
"Merci de me laisser dormir chez toi. Je dois te faire chier avec mes histoires à la longue." dit-elle à l’attention de Lyssandre. "Je peux te demander juste un petit truc en plus ? A cause de ce machin collé à mes pattes je vais pas pouvoir rendre visite à Leila. Ça te dérangerais de passer voir comment elle va et papoter un peu, s’il te plait ? Je l’ai pas revu depuis son opération et à part toi et moi elle a pas vraiment de visite. J’ai pas envie qu’elle se sente délaissée à cause de toute cette merde."
Eléonore savait que le travail de Lyssandre lui prenait beaucoup de temps et que même s’il essayait d'en libérer pour elle il risquait d’être peu présent. Elle sentait déjà l'ennui pointer le bout de son nez dans cet appartement au moins 2 fois plus grand que le sien.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 23/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mer 8 Mar - 15:14



Lyssandre se passa une main sur le front.
« - Je sais que t’a vécu un truc difficile mais est-ce que tu pourrais fumer près de la fenêtre ? J’ai pas envie que l’appart sente la clope. Je dois avoir des couvertures quelque part pour toi. Il leva un sourcil à sa requête. J’essayerais. Je te garantis rien avec mon boulot… Je pourrais passer après, tard le soir en espérant qu’on me laisse l’autorisation de parler un peu avec elle. Il soupira. Je ne serais pas souvent ici, donc il va falloir que tu t’occupes dans tes journées, ajoute à ça si je vais voir Leila tu me verras encore moins. Il se massa les tempes. Je vais essayer de me libérer un peu, le temps que cette histoire soit finie. Je vais voir avec mon assistant si je peux m’alléger et donner le travail à quelques uns de mes collaborateurs, j’ai une bonne raison aider une amie qui en a vraiment besoin, je ne pense pas qu’ils refuseront. En tout cas je ferais mon maximum, tu peux compter sur moi. Mais pour le moment je vais devoir te laisser, je suis déjà en retard. Je vais essayer de mettre ça en place dès aujourd’hui. Il doit me rester un truc dans le frigo si ta faim ce midi, au pire j’ai des paquets de pâtes, je dois aller faire des courses après le boulot. Sois sage ! » Lança-t-il en refermant la porte pour partir travailler. À présent Léo était livrée à elle même…
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Ven 10 Mar - 16:22



Soren regardait l’animal qui se prélassait lascivement sur le tapis, elle bâilla mollement, découvrant sa dentition de petit félin.

«   Tu exagères, elle est pas si horrible que ça. Je ferais en sorte qu’elle ne joue pas avec Geoffroy. Je vois que tu fais toujours cette fixation sur un animal minuscule. Je crois qu’on doit être la famille londonienne la plus dysfonctionnelle. A ce soir beau gosse. »

Il cherchait de l’alcool chez son frère, mais rien à faire, c’était un vrai mormon ! Pas une goutte d’alcool. Il ne pouvait pas aller à la supérette du coin. Il sortait de l’appartement pour sonner chez le voisin. Il appuyait plusieurs fois sur la sonnette avec une petite moue.


Dernière édition par Soren Jefferson le Mer 5 Avr - 12:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Ven 10 Mar - 18:58



Eléonore fit un signe de main à Lyssandre avant qu'il ne quitte l'appartement. Elle se leva pour aller fumer sur le balcon. La journée allait être longue. Elle s'installa devant la télé et commença à zapper.

Assise la tête à l’envers, Eléonore posa avec un soupir l’exemplaire de Cinquante nuances de Grey qu’elle avait entre les mains. L’après-midi n’était pas encore fini qu’elle s’ennuyait déjà. La télé l’avait vite lassée et les livres de la bibliothèque ne l’intéressaient pas. L’appartement de Lyssandre était grand et sans personne il paraissait vite vide. Elle se redressa et regarda le bracelet à sa cheville. Foutu truc, si seulement t’était pas là. On sonna à la porte. Qui ça pouvait bien être ? Lyssandre ne lui avait pas dit qu'il aurait de la visite. Elle ouvrit la porte au jeune homme qui appuyait frénétiquement sur la sonnette, un jeune homme avec un bouc qu'elle connaissait.
- "Yo, qu'est-ce que tu fais ici ? Je t'imaginais pas habiter dans le coin." dit-elle à son ancien compagnon d'infortune. Celui-ci avait l'air tout aussi surpris qu'elle de cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mar 14 Mar - 15:30






Soren fut surpris en voyant la jeune femme, il se disait soudainement que le monde était vraiment trop petit, il avait parfois l’impression d’être dans un roman d’Agatha Christie. Il se grattait la tête, il n’était pas spécialement bien coiffé et il était dans les chaussons hamsters de son frère.


«  Yo, j’habite pas dans le coin, c’est légèrement au dessus de mes moyens. En fait c’est chez mon frère, il est au boulot là. Du coup, je me fais chier et il y a pas la moindre goutte d’alcool chez lui, y en a chez toi ? »

Il baillait un peu, il rêvait d’une bonne canette de bière et il espérait que la punk en ait, après tout les punk ça picole de la bière et ça fume comme des pompiers. Il attendait sa réponse sans vraiment s’impatienter, après tout il avait toute la journée devant lui et il n’était même pas midi !
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mer 15 Mar - 10:25



- "Alors Lyssandre et le Dr Jefferson sont voisins, il m'en avait jamais parlé." Eléonore se massa la nuque. "C'est pas non plus chez moi du coup je sais pas si y a de l'alcool mais je doute que Lyssandre soit aussi sage. Je pense pas qu'il t'en voudra pas d'avoir taper dans son bar, du moment que tu lui repayes la bouteille si tu la vides. Je vais voir où il peut ranger son alcool, fais comme chez toi." Elle laissa entrer le jeune homme. "Au fait sympa les chaussons."
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 20 Mar - 9:14



Il haussa les épaules, il ignorait qui était Lyssandre mais c’était sûrement le propriétaire de l’appartement

«  Merci, je mettrais ça sur le compte d’Ashford, ça lui apprendra à me laisser sans alcool. Ce sont les chaussons de mon frère, il aime les hamsters. »

Il entra dans l’appartement, il détailla la décoration, des couleurs pastels, une atmosphère apaisante, rien à voir avec la décoration de bloc chirurgical de son frère, il s’assit sur le canapé, ses yeux se posant sur le fameux livre grisâtre.

«  Ce livre ? Ma plus grande déception, je m’attendais à un vrai livre sur le SM, et finalement, pour une vague fessée, j’ai eu des clients avec des fantasmes bien plus poussés ! »
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 20 Mar - 9:20



Eléonore alla fouiller dans les étagères. Où est-ce que Lyssandre pouvait ranger son alcool ?
- "Ouais je lisais ça tout à l'heure comme je me faisais chier mais bon c'est pas bien fameux. J'avais lu pas mal de critiques dessus et je dois dire que c'est en-dessous de ce que j'imaginais, il est surestimé ce bouquin, je comprend ta déception. J'en ai lu des vieilles histoires comme ça et c'est toujours la même chose, celui-là manque pas à la règle. On se trimballe de cliché en cliché. Une pauvre pucelle qui sort de la classe moyenne complètement inutile et effacée, qui connait rien à l'amour avec une vie ennuyeuse qui rencontre un mec beau, riche et célèbre, le fantasme de toutes les pimbêches. Évidemment il faut qu'il soit riche le gars sinon il se ferait arrêter. Ils pensaient qu'ajouter une relation sado-maso mettrait du piment mais même ça ça reste rasoir et plat. Sérieux la meuf est niaise comme pas possible et se plaint de souffrir dans une relation SM, faut avoir un sacré degré de conneries. C'est un perso fade sans développement, elle est chiante à mourir, un vrai cliché sur pattes. En plus, elle a des réactions ultra exagérées, limite elle a pas un orgasme alors que le mec l'a à peine frôlé, ça fait pitié. Le gars j'en parle même pas, dire qu'il est possessif c'est un euphémisme. Il traverse les Etats-Unis juste pour stalker sa meuf, c'est flippant et l'autre elle dit rien. Il se la joue mystérieux et ténébreux, genre il est incompris mais c'est juste un gros fragile avec un sérieux problème. Bref c'est décevant."
Elle finit par trouver dans un placard quelques bouteilles poussiéreuses.
- "Alors j'ai trouvé du gin, de la vodka et du scotch, qu'est-ce que tu veux ?"
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 20 Mar - 9:45



Soren eut un grand sourire en la voyant revenir avec des bouteilles, il les prenait pour commencer à les mélanger ensembles.

«  J’ai connu quelqu’un qui faisait les cocktails comme personne, on avait passé une nuit torride extraordinaire pour son enterrement de vie de garçon ! »

Il mettait les verres face à eux, lui tendant le sien, un concentré d’alcool, espérons qu’elle tienne bien l’alcool.

«  Hmmmm …  C’est vraiment nul oui, je supporterais pas une nana pareille, une vraie tête de piaf, insupportable, je peux te dire qu’après la déception du premier, je me suis même pas déplacé pour voir le film et encore moins pour acheter le deuxième tome…   »
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 20 Mar - 10:48



Eléonore s'assit en tailleur sur le canapé. Elle prit le verre que lui tendit Soren, un sacré cocktail, ça risquait de piquer.
- "C'est pas le mien, j'aurais jamais acheté ça, les histoires érotiques ou à l'eau de rose c'est pas mon truc. Heureusement que t'es venu j'aurais surement lu les 2 autres."
Elle but une longue gorgée qui lui tira une grimace, elle n'était pas habituée à ce genre d'alcool.
- "C'est dingue ce que le monde est petit n'empêche. On est dans le même bateau et les bons samaritains qui nous accueillent sont voisins, tu parles d'une coïncidence." Elle reposa ses yeux sur les horribles chaussons de Soren. "Alors comme ça le docteur Jefferson aime les hamsters ? Ça fait bizarre, ça colle tellement pas à l'image qu'on a de lui à l'hôpital. C'est marrant de se dire que le chirurgien ultra professionnel qu'il est aime ces petites bestioles. Et puis des chaussons aussi moches c'est trop kitsch."
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 20 Mar - 14:57



Il prit son verre pour le boire, il grimaçait un peu car le coup d’alcool était assez bien présent. C’était aussi agréable que de boire de l’alcool à désinfecter. Décidément,  il n’était pas très fort pour faire des cocktails.

«  Je l’ai acheté juste parce qu’on m’a vendu ça comme un livre érotique de sadomasochisme. Tu parles d’une arnaque, j’appelle ça de la publicité mensongère… »

Il faisait tournoyer l’alcool dans son verre avec de petit moulinet du poignet. Il hocha la tête lentement, l’alcool commençait déjà à lui monter dans le nez.

«  Le monde est petit, c’est vrai que c’est bizarre ce hasard, il manquerait plus qu’ils soient potes et ce sera la totale… Il regardait ses pantoufles.   Ouai, il adore les hamsters, c’est une obsession. A cause de notre mère, il compense en donnant de l’affection à ces petites bestioles. On est une famille légèrement dysfonctionnelle… »
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mer 22 Mar - 11:47



- "Je sais pas s'ils sont potes mais ils se connaissent. Lyssandre a déjà croisé plusieurs fois le Dr Jefferson en allant voir ma sœur à l'hôpital." Elle but de nouveau dans son verre, décidément ce truc était infecte. Elle avait l'impression de boire de l'alcool à 90. Le cocktail commençait à lui monter à la tête. "Une famille dysfonctionnelle...Je vois assez bien ce que ça peut être." Elle regarda dans le vide. Elle savait très bien ce que ça pouvait signifier, elle qui n'avait pas adressé la parole à ses parents depuis 5 ans. C'était un sujet délicat qu'elle n'avait pas envie d'aborder, ça devait être pareil pour Soren. Elle finit son verre et le posa sur la table avant de se laisser aller sur le dossier du canapé. "C'est puissant ton truc. Au prochain verre je vois des pandas violets."
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Sam 1 Avr - 13:00



Il tira la langue de dégout après avoir bu d’un trait le reste de son verre. Le goût était vraiment pas terrible. Mais finalement, il avait juste besoin d’alcool. Il se mettait plus confortablement dans le canapé, lascivement, il riait un peu.

«  Ouais, ça a toujours été comme ça, mon père me parle plus depuis longtemps, mon grand frère c’est le seul membre de ma famille avec qui j’ai encore contact… Il est obsédé par les hamsters à cause de la mort de ma mère, c’est l’animal qu’ils devaient aller acheter ensembles. Je crois qu’il reporte son affection dessus. »

L’alcool le faisait plus parler et il racontait sans aucun problème la vie privée de son frère, il regardait le plafond avec une espèce de béatitude

«  Je crois que je les vois déjà les pandas violets. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Sam 1 Avr - 19:36



Eléonore se massa la nuque.
- "J'ai aussi des problèmes avec mes vieux. Ça fait 5 ans que je leur ai pas adressé la parole. Si y me voyaient aujourd'hui ils feraient une crise cardiaque en se demandant où est passée leur fille sage et studieuse."
Elle se leva et prit quelques secondes avant de trouver son centre de gravité, l'alcool lui montait à la tête. Elle ouvrit la fenêtre et alluma une cigarette.
- "Du coup ton frère compense son manque affectif avec des petites boules de poils et toi avec l'alcool."
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 3 Avr - 13:31



«  Ah tes vieux c’est le genre de parents à tracer la vie de leur gosse et à s’en foutre de leur bonheur ? Mon père voulait que je fasse du droit comme lui. Genre procureur, j’étais bien parti au début puis quand je suis devenu ado, je sais pas ce qui s’est passé, j’ai complètement pété un câble, c’est un peu là que j’ai commencé à vendre mon cul. Franchement y a des parents qui devraient pas l’être. Ca trou le cul qu’il y ait des couples stériles qui sont des gens bien et qui galère à avoir un mioche alors qu’à côté il y a des salopards qui peuvent pondre comme des lapins. Le monde est cruel… Comment ça se fait que tu connaisses mon frangin ? Tu es patiente ou tu as un proche patient ?   »

Il croisa les jambes, laissant l’alcool lui monter à la tête. Il voyait le décor bouger alors qu’il était immobile et affalé sur le canapé.

«   Ouai c’est exactement ça… J’ai des problèmes d’alcool et je le sais en plus mais je préfère dire que je suis dévergondé alors que NON, je suis un connard d’alcoolique, en plus, mon frère est trop gentil avec moi, il me pardonne tout le temps alors que je fais que des conneries. Je… J’ai peur de le perdre … C’est le seul proche que j’ai, j’ai pas de vrais potes.   »  Il s’apitoyait sur son sort en ayant un peu de mal à aligner les mots.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Lun 3 Avr - 21:08



- "Mes parents sont ce genre là ouais. Ils avaient prévus mon avenir et celui de ma sœur dès notre naissance. J'étais parti pour devenir avocate mais j'ai fini par les envoyer se faire foutre et je me suis cassée de chez eux. J'en ai plus rien à cirer d'eux." Elle n'était pas très bavarde à propos d'elle habituellement mais l'alcool devait certainement aider. "C'est un merveilleux exemple de gens qui devraient pas avoir de gosses. Quand ils ont appris que ma sœur était malade et qu'elle risquait de pas s'en sortir ils l'ont renié. Ils m'ont dit de faire comme si elle était morte, je me suis pris de gueule avec eux à ce sujet et j'ai fini par me barrer. Ça fait 5 ans que Leila se bat contre la maladie, elle tient le coup et c'est certainement pas grâce à ces chiens qui nous servent de géniteurs." Elle prit le pendentif autour de son cou. "C'est comme ça que j'ai connu ton frère, ça fait un peu moins de 3 ans qu'il s'occupe de Leila."
Elle écoutait un peu mal à l'aise Soren s’apitoyer sur son sort, elle n'avait jamais été très douée pour réconforter les gens.
- "Tu sais...c'est déjà ça de te rendre compte que t'as un problème. Je connais pas personnellement ton frère mais je pense pas qu'il est du genre à te laisser tomber sinon il l'aurait déjà fait. Et puis mieux vaut avoir peu de proches plutôt que d'être entouré de trous du cul."
Elle écrasa sa cigarette et alla s'avachir sur le canapé, la distance qui séparait la fenêtre du le canapé était rude une fois alcoolisée. Elle se gratta la tête, Soren avait des airs de chien battu.
- "J'ai que Leila et Lyssandre sans eux je serais pas là aujourd'hui. J'aurais sûrement fait une grosse connerie..."
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mer 5 Avr - 12:54



" C'est dégueulasse ... Tes parents l'ont abandonné parce que ta soeur était malade? Incroyable même mon père aurait pas fait un truc pareil! Et pourtant c'est un connard de première! Elle est courageuse, 5 ans à se battre sans le soutien de ses parents. Heureusement que t'es là finalement sinon elle serait déjà 6 pieds sous terre... Je vois, mon frère c'est son docteur... Si ça peut te rassurer, Ash c'est vraiment le meilleur dans son domaine... Il a déjà sauvé beaucoup de vie, tu vois. Alors il y a peu de probabilité qu'elle meurt si c'est lui qui l'opère!"

Il écoutait le petit réconfort qu'elle essayait maladroitement de lui apporter

" Ouai mais je sais pas pourquoi, je peux pas en parler sérieusement à mon frère. Je me sens con et ça a l'air facile mais je peux simplement pas. Quand il commence à m'en parler je suis obligé de déconner et de me foutre de sa gueule alors qu'il est juste inquiet... C'est vrai mais des fois je me demande s'il va pas finir par lâcher en se disant que je suis irrécupérable..."
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 25/01/2017

MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main. Mer 5 Avr - 15:24



Eléonore soupira.
- "C'est des connards...Niveau fils de puterie ils en surpassent beaucoup. Quand Leila sortira de l'hôpital il est hors de question qu'elle retourne chez eux." Elle baissa les yeux. "C'est une battante ouais, elle s'accroche. Parfois elle a l'air plus en forme que moi. Je fais de mon mieux pour la soutenir mais je vois bien que je suis impuissante face à ça. On attend un donneur pour une greffe de moelle osseuse, le souci c'est que ça court pas les rues. Mais je fais confiance à ton frère, il a une sacré réputation."
Elle se sentit mal en écoutant Soren, elle ne savait pas quoi dire. Elle lui tendit la boîte de mouchoir qui était sur la table.
- "L'ambiance est un peu morne, ça te dirait un peu de musique ? J'ai un tourne disque avec des vieux vinyles, t'écoute quel genre ?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main.

Revenir en haut Aller en bas

Le début de la cohabitation : Montagne de canettes et kilomètres de plaid tricoté main.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités
» La douleur de la montagne.
» Cohabitation chat / ratoux
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» Voyage d'une montagne à l'autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La fistinière dorée  :: Londres :: Kensington-